Le cheesecake aux fraises, un classique estival pour profiter de la récolte de fraises!

Nul besoin de partir le four ni de sortir l’arsenal culinaire, cette version revisitée ne nécessite aucune cuisson et se fait en un claquement de doigt.  

Nutritif, faible en FODMAP et simple

Un cheesecake aux fraises nutritif, faible en FODMAP et tout simple à préparer. Quoi de mieux! Une base à l’avoine riche en fibres surmontée d’une garniture au fromage et de fraises.

Nutritive et rassasiante, cette recette convient aussi bien en collation qu’au déjeuner! 

 

Cheesecake aux fraises, revisité

Cheesecake aux fraises, revisité - faible en FODMAP

 
Temps de préparation5 minutes
Temps de cuisson0 minutes
Portions: 1 ( ou 2)

Ingrédients

  • 1 tasse de fraises tranchées

Base

  • ¼ tasse de flocons d’avoine à cuisson rapide* (ou de flocons de quinoa)  
  • 1 c. à soupe de graines de chia  
  • 1 c. à soupe de psyllium (ou de son d’avoine)
  • 1 c. à soupe de boisson d’amande à la vanille non sucrée (ou autre boisson au choix) 
  • 1 c. à thé de beurre d’amande naturel  

Garniture au fromage

  • ¾ tasse de fromage cottage 1 ou 2% (avec ou sans lactose)  
  • 1 c. à soupe de poudre de protéines au choix (facultatif)  
  • ½ c. à thé d’extrait de vanille (ou d’essence de mélilot) 

Instructions

  • Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la base. Réserver. (Note: cette étape peut être préparée la veille en conservant le mélange au réfrigérateur).  
  • Dans un second bol, mélanger les ingrédients de la garniture au fromage et disposer sur la base. 
  • Garnir de fraises et déguster! Si on préfère, on peut monter le bol comme ceci pour obtenir un étagé : fraises- base-fromage-fraises-base- fromage-fraises. 

Notes

*S'assurer que les flocons d'avoine soient certifiés sans gluten si coeliaque ou intolérant
Variante aux flocons d’avoine:
Remplacer les classiques flocons d’avoine par des flocons de quinoa (exemple: les flocons de GoGo Quinoa ou autre compagnie).
Version collation ou déjeuner:
Si on désire consommer cette préparation en collation, simplement répartir en deux portions ou si on a besoin d’une collation plus soutenante, ne pas hésiter à en consommer la quantité désirée.
 
Recette par Marianne Lamy, étudiante au BAC en nutrition (UdeM), soutien à la coordination et aux communications chez Épithélia

Pin It on Pinterest